Aujourd'hui fut une belle journée, toute tranquille et sans accrocs, des enfants adorables, un vide-grenier fructueux, du beau temps et même un peu de temps pour moi.

Et puis en fin de soirée, alors qu'ils étaient dans le bain, Milo a fait, sans faire exprès, mal à sa soeur , je ne sais pas pourquoi cela m'a énervé à ce point, mais je l'ai sorti brutalement du bain en lui ordonnant de se sécher et d'enfiler son pyjama . Au lieu de ça, il a couru en larmes dans sa chambre, claquant la porte .

Je l'ai laissé , m'occupant de Zélie. Lorsque j'ai voulu aller voir Milo dans sa chambre, je l'ai entendu , parlant à son papa ...

Derrière la porte, j'ai écouté la petite voix de mon bonhomme qui disait à son papa à quel point il lui manquait et qu'il était triste , je l'ai entendu lui dire , d'une voix calme et sans pleur , qu'il voulait jouer avec lui et qu'il lui raconte des histoires...

j'ai entre-baillé la porte et je l'ai vu , notre tout petit garçon,  sur le rebord de la fenêtre ouverte , s'adressant au ciel ... " papa, est ce que tu vas bien ? est ce que tu es heureux dans le ciel ?  dis papa, est ce que tu t'amuses bien avec les ballons qu'on t'a envoyé pour le parrainage de Zélie ? " ............

Je l'ai vu , de dos, envoyer des bisous à ce papa si loin là haut et lui dire " tu sais papa, souvent je regarde le paysage pour voir si je te trouve mais je te trouve pas ".....

j'ai bien cru m'étrangler de douleur, tapie derrière cette porte ...

Je ne lui ai pas fait savoir que j'avais surpris cette "conversation".

Mon enfant souffre , bien plus que je ne peux l'imaginer, bien plus que je ne peux l'aider ...

et malgré tout, Milo trouve toujours du réconfort auprès de son papa, malgré sa peine, c'est en parlant à son papa qu'il s'est calmé de sa colère ,

 , malgré le temps, il y a toujours ce lien si fort entre eux ...

mais que c'est dur....

 

 

DSCF1362